De nouvelles éoliennes à Dorinne-Lisogne...

Un petit parc éolien est déjà installé sur notre commune, plus précisément sur le territoire du village de Dorinne.  Il y a quelques semaines un nouveau promoteur espagnol -GESTAMP- a présenté un nouveau projet d'installation de 6 éoliennes sur le territoire notamment des villages de Dorinne et Purnode.  Aujourd'hui, c'est LUMINUS, l'exploitant du parc actuel de Dorinne, qui introduit un projet prévoyant l'installation de pas moins de 16 éoliennes supplémentaires dans le même secteur et en extension (sans doute) du parc existant.  On sait, avec certitude, que deux autres promoteurs vont aussi introduire des projets sur cette même zone.  Il est vraisemblable que seul l'un de ces projets pourra bénéficier du permis d'exploitation...

En tant qu'acteur participant à la défense et à la mise en valeur de notre environnement, le groupe sentiers est favorable au développement des énergies vertes.  Actuellement, l'éolien reste l'une des énergies vertes dont le coût de production est le moins élevé au KWh.  Nous pensons néanmoins que le développement du grand éolien (on parle ici de mâts d'une hauteur de 150 m ou plus) doit veiller à respecter

  • la santé, la tranquillité et le cadre de vie des riverains
  • certains paysages de grande qualité géographique, environnementale, historique ou esthétique
  • le principe selon lequel le vent est un bien commun dont la "privatisation" doit être envisagée avec précaution

C'est aux citoyens concernés et à leurs représentants communaux de faire entendre ici leur voix.  Nous invitons donc toutes les personnes sensibilisées par le sujet à assister à la réunion d'information préalable (RIP) organisée par LUMINUS,

le lundi 2 juillet 2012 à 19H30'

à la salle "La roue de Bois"

rue du Forbot, 4c à Lisogne

DSC00002.JPG

Commentaires

  • on construit des éolienne on détruit nos paysage et on sera dépendant de l'étranger pour que nos industries puisent travailler, avec les écolos ont va regrimper dans les abres et loger dans des grottes

  • Il est bon de rappeler que le choix du développement de l'éolien a été opéré par le gouvernement wallon à l'unanimité de toutes ses composantes politiques. André Antoine a d'ailleurs été l'un des plus chauds partisans de l'éolien (il suffit de voir le parc installé à Perwez le long de la E411). Il est aussi bon de rappeler que, sous nos latitudes, l'énergie éolienne est l'énergie "verte" la plus "efficace". Tout ceci ne signifie pas qu'elle ne présente aucun inconvénient, ni que son développement soit optimal aujourd'hui.
    C'est la raison pour laquelle le gouvernement wallon veut mettre en place un cadre éolien (cadre de référence, cartographie et décret) qui permette un développement mieux maîtrisé de ce type d'énergie.
    C'est aussi la raison pour laquelle tout citoyen motivé est invité à participer aux "réunions d'informations préalables" telles que celle organisée à Lisogne ce 2 juillet et, plus encore, à s'exprimer dans ce cadre...
    Quant au programme Ecolo, j'y ai bien vu quelques bêtises (comme chez tous les autres partis...) mais pas d'appel à "l'arboricolisme" ou au "troglodytisme" !

  • Communiqué de presse VentdeRaison

    A la suite de la réunion d’information préalable du 2 juillet consacrée au projet éolien SPE-Luminus à Dorinne-Purnode, il convient de souligner le véritable déluge de projets éoliens qui s’abattent sur le Condroz mosan et ses abords et qui atteint des proportions tout-à-fait inadmissibles.

    Pour tous les amoureux du pays des tiges et chavées voici de quoi s’indigner:

    Centrales éoliennes Nombre d’éoliennes
    Projet SPE-Luminus de Dorinne-Purnode 16
    Centrale opérationnel SPE –Luminus de Dorinne-Purnode 6
    Centrale opérationnel SPE-Luminus de Sovet 6
    Centrale opérationnel (Vents d’Houyet) de Finnevaux/Mesnil.E 3
    Eolienne opérationnelle de Chevetogne 1
    Centrale Air Energy en construction de Pessoux 6
    Centrale vents d’Houyet de Mesnil-Saint-Blaise en construction 4
    Projet Alternative Green de Falmagne, en instance 6
    Projets Vents d’Houyet d’Ychippe/Reux 5
    Projet Gestamp proche de Dorinne et Lisogne 6
    Projet Windvision de Gesves-Ohey 6
    Projet Nordex de Saint-Gérard 6
    Projet SPE d’Onhaye/Hastière 8
    Projet Vents d’Houyet d’Hulsonniaux 1
    TOTAL 80

    Rien qu’à l’intérieur du périmètre d’étude réglementaire défini pour le nouveau projet SPE-Luminus on trouve un nombre tout à fait disproportionné et inacceptable de 80 éoliennes dans un périmètre géographique restreint, caractérisé par un niveau de sensibilité paysagère élevé et un attrait touristique évident.

    A un moment ou la répartition de l’effort en matière d’énergies renouvelables 2020 n’a pas encore fait l’objet d’un accord entre le Fédéral et les Régions, notamment au sujet de l’engagement belge ferme des 10.474 GWh éoliens/an pour 2020, voilà que le gouvernement wallon continue son petit cavalier seul pour déstructurer consciencieusement son patrimoine paysager et monumental et ce sans la moindre base légale. Il convient en effet de rappeler que l’objectif des 4500GWh/an éoliens, que s’est fixé le gouvernement wallon, n’a jamais fait l’objet d’un décret du parlement wallon.

    Rappelons également que l’offshore fédéral au stade actuel des concessions (2357MW) est capable de fournir 8251GWh/an en 2020 ce qui, en y additionnant les autres sources d’énergie renouvelables, donnerait un total de plus de 20000GWh/an, SANS le moindre onshore. Ce montant représente exactement 20% de la consommation estimée pour 2020 (100TWh) alors que nos obligations de consommation d’énergie renouvelable 2020 ne sont que de 13%.

    Une telle hérésie que d’aucuns tenteront pudiquement de justifier par « un choix politique » s’explique majoritairement par le sectarisme et l’obsession aveugle d’une idéologie prétendument « verte », qui au lieu de se soucier de la protection de l’environnement, met en place des formes de fondamentalisme des plus sordides. En dépit de son poids électoral correspondant bon an mal an à un huitième de l’opinion, elle cherche délibérément à imposer sa loi dans le mépris le plus total de la qualité de vie des populations, de la préservation de notre patrimoine séculaire, de nos paysages de qualité et de notre avifaune.

    Il est pertinent de souligner que la centrale éolienne SPE actuelle de Dorinne (6 éoliennes) est considérée comme exemple à ne pas suivre dans le cadre de colloques belgo-français d’architecture paysagère et d’aménagement du territoire, suite notamment à l’effet d’écrasement qu’il provoque sur les villages de Lisogne et de Thynes. Il apparaît donc peu réaliste d’imaginer que son extension de six à vingt-deux éoliennes (en faisant abstraction des projets Gestamp et Vents d’Houyet dans un périmètre limitrophe) puisse subitement en faire une référence.

  • Notre groupe étant plutôt "spécialisé" dans le domaine des sentiers et chemins vicinaux anciens, je ne me hasarderai pas à discuter la pertinence des MW et autres GWh cités dans ce commentaire... Par contre, je me permettrai de relever quelques points de nature à l'éclairer dans le souci d'un vrai débat démocratique:

    - "Vent de Raison" est une association qui est opposée à TOUTE implantation éolienne terrestre (elle préconise uniquement les implantations en mer). Une visite sur son site (http://ventderaison.com) rappelle, par certains aspects, les arguments des adversaires du chemin de fer au cours de la première moitié du 19ème siècle... On appelle cela aujourd'hui le phénomène "NIMBY".
    - Que l'éolien en mer ("offshore") gêne moins les habitants de notre belle région me semble une évidence... elle ne doit néanmoins pas masquer le fait que, si mes informations sont bonnes, le coût d'installation de cette forme d'éolien est plus élevé que celui de l'éolien "terrestre" et que la question du transport de l'électricité ne doit pas non plus être sous-estimé
    - laisser sous-entendre que le développement (anarchique -voilà un point sur lequel je suis d'accord) de l'éolien dans le Condroz relève de la responsabilité exclusive d'un parti politique n'est pas correct. Je rappelle que la politique éolienne actuelle en Wallonie a été approuvée par le Gouvernement Wallon dans son ensemble (PS,CdH et Ecolo) et que, avant la présente législature, un ministre-bourgmestre CdH bien connu du Brabant Wallon a été l'un des plus chauds défenseurs de l'éolien terrestre. Il suffit de longer la E411 pour s'en rendre compte !
    - enfin, "last but not least" (restons dans le "on shore" et le "offshore"...), j'aurais aimé retrouver dans votre commentaire, une claire dénonciation du comportement inadmissible d'un énergumène se revendiquant de votre association lors de la RIP tenue à Lisogne par EDF-Luminus, ce 2 juillet 2012. Un tel comportement mariant les menaces de violence physique aux insultes ne peut que nuire à votre image.

  • Imaginons :
    D'une éolienne classique, on installe d'autres ayant comme support celle déjà existante. Ces dernières deviennent le moteur des premières, etc...

Les commentaires sont fermés.