• Spontin et la brasserie du Bocq à l'honneur dans Confluent...

    Yvoir Spontin Bocq photo Jean Germain confluent.jpg

    Face-à-face au centre de la terre entre "Boutroûle" (à gauche) et Jean Germain (à droite) (Photo: Françoise Bal)

    La revue Confluent est publiée depuis plus de 40 ans à Namur... C'est un "must" pour tous les amoureux de la Belle Province.  Rien de ce qui touche au développement et à la vie de notre province n'est en effet étranger à la revue.  Dans une société où l'affichage de la neutralité et d'une soi-disant objectivité tiennent lieu de seules valeurs à bien des media, la liberté de ton et l'indépendance critique de la revue méritent d'être soulignées et défendue... 

    Ce préambule pour inciter les visiteurs de ce blog à s'abonner sans tarder à Confluent (cliquer ici pour accéder au site internet de la revue).

    Dans son dernier numéro d'avant grandes vacances, la revue vient de publier un sympathique dossier intitulé "Un été avec la bière pour guide touristique".  Trois brasseries namuroises y sont mises à l'honneur, dont notre renommée brasserie du Bocq.  Cetté vocation est également l'occasion de présenter le village voisin de Spontin, riche d'une histoire plusieurs centenaires, de nombreux témoignages patrimoniaux de premier plan et depuis quelques semaines, domicile officiel de Boutroûle, le sympathique nuton, gardien du Centre Géographique de Wallonie... Si vous ne connaissez pas encore ce bel endroit, n'hésitez pas à profiter d'une chaude journée d'été pour découvrir les beaux sentiets balisés qui vous conduiront de la gare de Spontin au Centre Géographique de la Wallonie, la "Boutroûle" de notre région...

    Un extrait du dossier de Confluent est disponible au téléchargement ici-même.

  • Inauguration du Réseau Communal de Mobilité Douce d'Yvoir

    Yvoir reseau Mobidouce panneau GAL.jpg

    Voilà déjà deux ans que la commune d’Yvoir s’est engagée dans un projet-pilote de la Région Wallonne visant à la création d’un réseau communal de mobilité douce.  L’idée est simple: utiliser au maximum les sentiers et chemins vicinaux (non accessibles aux voitures) pour permettre aux piétons et aux cyclistes de circuler entre les divers pôles de l’entité (villages, hameaux, écoles,…).  Le projet est aujourd’hui quasiment finalisé.  Des itinéraires de liaison ont été choisis et balisés.  Des panneaux renseignent aussi les divers pôles de l’entité.  Un panneau décrivant l’ensemble du réseau a été installé à l’extérieur de la maison communale d’Yvoir.  A l’heure actuelle, 26 liaisons sont balisées ou en voie de l’être pour un total de plus de 75 kilomètres de distance.  Plus de 55% de ces liaisons ont pu être réalisées en «sites propres» exclusif pour les piétons. 

    Cette belle réalisation a été inaugurée le lundi 1er juillet par le représentant du Ministre Philippe Henry, en charge de la mobilité et promoteur du projet-pilote, en présence de Patrick Dupriez, président du Parlement Wallon, du Collège Communal d’Yvoir au complet, de conseillers communaux de la majorité et de l'opposition, de représentants de l’ASBL Sentiers.be, du GAL de la Haute-Meuse et du groupe Sentiers d’Yvoir. 

    Il faut en effet souligner le fait que cette réalisation est le fruit d’une étroite coopération entre ces divers acteurs.  La trentaine de bénévoles du groupe Sentiers ont joué un rôle important dans ce projet en réalisant l’inventaire des sentiers et chemins de l’entité.

    A l’issue de la cérémonie protocolaire et du verre de l’amitié, le groupe Sentiers avait organisé une balade surprise autour du centre d’Yvoir, une manière appropriée de terminer cette après-midi de mise en valeur de notre patrimoine viaire mais aussi de notre patrimoine bâti et naturel en général...

    Image.jpg