Tourisme à Yvoir - Page 5

  • Journées du Patrimoine à Poilvache

    P1120157.JPG

    Le groupe Sentiers d'Yvoir s'est associé à l'ASBL Les Amis de Poilvache à l'occasion des Journées du Patrimoine 2015 qui se sont déroulées les 12 et 13 septembre 2015 partout en Wallonie.  

    Le dimanche 13 septembre après-midi, une cinquantaine de personnes ont participé à une balade guidée au départ de Poilvache sur la thématique de la Révolution Brabançonne de 1790.  L'après-midi a démarré par la visite du bivouac conjoint du Bataillon des Canaris  et du 8e Régiment d'Artillerie de Namur.  Ces deux groupes namurois ont reconstitué, pour le plus grand plaisir de tous les participants, un événement historique qui s'était déroulé à Poilvache il y a 225 ans: les troupes "belgiques" (les "patriotes" de la Révolution Brabançonne), comptant en leur sein, un détachement de Canaris, ont pris le poste d'artillerie de Poilvache tenu par les Autrichiens.  Ce fait d'armes mémorable -mais sans lendemain pour la Révolution- a ainsi été commémoré de façon vivante et... très sonore.  

    C'était là le prétexte pour emmener ensuite les marcheurs, dans le temps et dans l'espace, vers Anhée et, plus spécialement le lieu-dit Champioule où se trouvait le camp des "Patriotes" belges.  Le trajet permit aussi d'évoquer quelques autres personnages et bâtiments locaux représentatifs de ce temps des révolutions: la famille de Néverlée, les familles de Gaiffier et de Montpellier, les châteaux de Houx et de Senenne... Une manière bien agréable de faire revivre une histoire trop souvent oubliée.

    C'est donc la tête pleine d'histoire et ... bien essoufflés que les marcheurs de ce dimanche regagnèrent le plateau de Poilvache, sans doute par le même chemin pente que celui suivi par les Canaris en 1790...

    Vous trouverez ici à gauche un petit album-souvenir de cette agréable journée !

  • Balade guidée dans un parfum de poudre à Poilvache !

    11013600_907131102692932_1419265897710763244_o.jpg

    Il y a 225 ans, nos provinces vivaient la « Révolution Brabançonne ».  Une armée de « Patriotes » s’était levée pour combattre les troupes autrichiennes.  Vers l’été 1790, la vallée de la Meuse constituait la ligne de front séparant les deux partis.  Poilvache sert de poste d’observation et d’artillerie aux Autrichiens.  En face, dans la plaine d’Anhée, on trouve le campement des régiments de Patriotes , dont les célèbres « Canaris »… Contre toute attente, ces soldats de fortune parviendront à s’emparer (brièvement) du promontoire de Poilvache.

    C’est cet épisode oublié de notre histoire que le « Bataillon des Canaris du Major Dumonceau » et les « Artilleurs de la Citadelle de Namur » feront revivre lors d’un bivouac organisé pour les Journées du Patrimoine.  Au programme: « école du soldat », salves d’infanterie, tirs de la pièce de Gribeauval, visites guidées du site, balade guidée… Le site de Poilvache et toutes les activités proposées seront accessibles gratuitement durant les deux jours !

    Le groupe Sentiers d'Yvoir s'associe à cet événement en organisant une balade guidée exceptionnelle qui conduiront les participants sur les traces des combats de 1790 à Poilvache et dans la plaine d'Anhée.

    En pratique:

    Dimanche 13 septembre à 14H

    Rendez-vous au pavillon d'accueil de Poilvache (chemin de Poilvache à Yvoir - par la route d'Yvoir vers Spontin, tourner à gauche au panneau "Poilvache" à hauteur d'Evrehailles).

    Distance: +/- 9 km

    Durée: +/- 3 H

    Bonnes chaussures de marche très vivement conseillées !

    Participation gratuite mais réservation obligatoire (Patrick EVRARD - evrard@me.com - 0479 104425)

    Pour plus d'informations sur les autres activités des Journées du Patrimoine à Poilvache, nous vous invitons à visiter le site web de Poilvache.

     

  • A Bouvignes: l'histoire en marche ou l'histoire en marchant...

    Bouvignes en face 2.jpg

    La Maison du patrimoine médiéval mosan vous propose une visite hors les murs le dimanche 5 juillet.

    Face à Bouvignes, sur la rive droite de la Meuse, se dresse un versant abrupte recouvert de landes appelées « pelouses calcaires ». Dès le Moyen Age, les bergers venaient faire paître leurs troupeaux de moutons et de chèvres. Ces pâtures ancestrales ont empêché la reforestation et le développement de ces pelouses rases où foisonnent une flore et une faune luxuriante.

    Robert Lambert, conservateur de la réserve naturelle de Devant-Bouvignes et passionné d’histoire, vous fera découvrir ces richesses naturelles ainsi qu’une autre facette de l’histoire de Bouvignes.

    Rendez-vous à l’écluse de Leffe sur la rive droite de la Meuse à 15h00.

    Chaussures de marche recommandées.

    Inscription obligatoire à la MPMM 082/22 36 16 ou info@mpmm.be

    Le 5 juillet également, comme chaque premier dimanche du mois, visite libre gratuite à la Maison du Patrimoine Médiéval Mosan (musée et exposition ‘Né quelque part, hier et aujourd’hui’).